Immobilier. Brest, une ville où il fait bon investir

Vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf en Bretagne ? Voici quelques bonnes raisons de choisir Brest et sa région pour mener à bien votre projet.

Forte rentabilité et amortissement rapide, un duo séduisant

Le premier avantage d’un investissement immobilier neuf à Brest est sans conteste la rentabilité moyenne des biens. Elle est en effet estimée à 6,6%, soit presque un point de plus qu’à Dijon par exemple (5,9%). Le deuxième avantage est la durée d’amortissement moyenne des biens inférieure à trois ans, offrant des opportunités à bon nombre d’investisseurs.
D’autre part, la demande locative à Brest est forte et constante. Elle est notamment poussée par la population étudiante qui représente 14% de la population totale de la ville. Université, écoles d’ingénieurs, de communication, de commerce… L’offre en études supérieures est riche dans cette ville de la pointe bretonne. Elle séduit chaque année de nombreux étudiants qui à leur arrivée se mettent en quête d’un logement. Si vous cherchez à réaliser un investissement pour du locatif, le marché immobilier brestois saura vous offrir de belles possibilités.

La vie économique riche et dynamique

Que vous cherchiez à investir dans du locatif ou que vous visiez la pointe bretonne pour vous y installer, sachez que Brest représente un bassin d’emploi important. Le taux de chômage de 7,7% y est plus faible que la moyenne nationale. La métropole brestoise compte de nombreuses entreprises embauchant des profils qualifiés, comme Naval group, Thalès, le Groupe Arkéa ou encore l’Ifremer (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer). Le secteur des services y est également très développé.

Urbanisme : Brest, une ville qui se redessine

Brest est une des villes françaises ayant le plus souffert de la Seconde Guerre Mondiale. A la sortie du conflit, 95% de la ville avait été détruite. Reconstruite à la hâte, Brest a pendant longtemps eu la triste réputation d’une ville grise et peu attractive. Mais depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, Brest fait preuve d’audace en termes d’urbanisme. Longtemps exclusivité de la Marine nationale, les accès à la côte et à la Penfeld, fleuve coupant la ville en deux rives, est ouvert peu à peu au public. C’est ainsi qu’au début des années 2010 un nouveau port de plaisance a vu le jour, le port du château. Ce lieu offre de belles opportunités de promenade et un choix important de bars et restaurants. Cet aménagement n’était que le premier coup de fouet donné à la ville. Ainsi, en 2006, c’était au tour du plateau des Capucins, qui abritait jadis les ateliers de l’arsenal militaire de Brest, de s’ouvrir et de démarrer une nouvelle vie en tant que centre culturel et commercial. Ce dernier, implanté sur la rive droite, est relié à l’autre rive par un téléphérique, le premier téléphérique urbain d’Europe. Ne nous vous avions pas déjà dit que Brest était une ville audacieuse ?

La mobilité, un enjeu majeur maîtrisé

Si Brest a des allures de ville du bout du monde de par sa géographie, elle est loin d’être coupée du monde. A seulement 3h30 de Paris en train, une heure par avion, elle est également à deux heures et demie de Rennes par la route. Ville à taille humaine, Brest bénéficie d’un trafic routier fluide avec des axes importants permettant de relier aisément Rennes ou Nantes. La métropole brestoise bénéficie aussi d’un réseau de bus important et d’une ligne de tramway traversant la ville de part en part. Une nouvelle ligne devrait voir le jour à l’horizon 2025-2026.

Un marché immobilier sain

Si depuis le début de la crise sanitaire le Finistère et plus largement la Bretagne ont enregistrés un afflux de personnes extérieures au territoire, Brest n’est que peu concernée par cette tendance. En effet, les nouveaux arrivants semblent préférer investir sur les communes littorales. En ce début d’année, Corinne Lemoine, notaire à Daoulas, affirmait au Télégramme que « dans Brest métropole, en 2020, 90 % des acheteurs venaient de la commune concernée ou du département ». Comme dans beaucoup d’autres villes en région, les habitants du bassin brestois ont accéléré leur projet d’acquisition immobilière suite au premier confinement. Les chiffres de 2020 sont cohérents avec la progression déjà enregistrée en 2019. Le marché de l’immobilier à Brest s’appuie sur une réalité économique. Il est sain et reste accessible aux ménages locaux.

L’offre immobilière de Barraine Promotion à Brest

Voici deux projets de résidences neuves à Brest qui sauront certainement vous séduire :

La résidence Grand angle

La résidence Grand angle, implantée dans le quartier de Lambézellec, au cœur de la ville. Cette résidence de 32 logements à l’architecture moderne propose des appartements avec une belle exposition plein sud, prolongés par des terrasses ou jardins privatifs.

Des T3 y sont accessibles à partir de 172 000€.
Découvrez cette résidence ici

La résidence 76 Saint-Marc

Dans la résidence 76 Saint Marc, au Sud de la ville, quelques lots sont également encore disponibles. Implantée dans le quartier très prisé de Saint Marc, cette résidence est composée de 2 bâtiments sur 4 étages et compte 32 logements. Le quartier de Saint Marc à Brest est reconnu pour sa qualité de vie. Petite ville dans la ville, vous apprécierez ses commerces, son marché et sa proximité avec le centre-ville de Brest. Situé sur les hauteurs au Sud de la ville, ce quartier est également un des plus proches des ports, de la plage du Moulin blanc ou encore du Vallon du Stang Alar et de son jardin botanique.
Des T3 y sont accessibles à partir de 163 500€.
Découvrez cette résidence ici

Nos conseillers sont à votre écoute, ils sauront vous guider.

Programme neuf à Brest rue Saint-Marc
Haut de page